Un peu d’histoire

 Les Cévenoles étaient pauvres et vivaient principalement de la châtaigne, du maraîchage et de l’élevage.

 Vers 1820, l’importation du ver à soie de la Chine permirent aux Cévenoles d’avoir un revenu supplémentaire pendant deux mois à cause de la fragilité des vers à soie qui demandaient une hygrométrie et une chaleur adaptée à leur croissance.

 Des magnaneries fleurirent dans le midi.

 Notre magnanerie a été construite à cette époque.

 J’en ai fait un croquis rapide. Un ancien magnanier m’a donné une définition simple de la magnanerie comme la maison du ver à soie. Il en existait avec des Calebertes (arcades sur des terrasses) qui permettaient de faire sécher la feuille du mûrier avant de le donner à manger au ver à soie.

Notre mas une magnanerie en pierre de 1820.

 

Theme by HermesThemes

Copyright © 2017 Gîte Lo Monhan - Anduze - Cévennes. All Rights Reserved